Tutoriels Linux Debian

Gérer plusieurs clés SSH de manière simple et automatique Lorsqu'on développe on utilise parfois une paire de clés SSH public/privée pour s'authentifier auprès d'un serveur distant. On utilise un système de clé publique/ clé privée couplée à un agent...

Lire la suite

Héberger son site internet sur son serveur dédié... Avant d'entrer dans le vif de ce tuto, notons que pour des raisons pratiques, sur le serveur dédié : les sites seront installés sur /home/nomdusite/. chaque site contient un répertoire logs/...

Lire la suite

Compilation du noyau sous debian ( kernel ) La compilation du noyau Debian peut être une étape nécessaire dans l'exploitation du système. La gestion des pilotes de périphériques est géré différemment sous Linux que sur Windows. Les pilotes...

Lire la suite

TCPDump ou comment sniffer le trafic TCP sous Linux... Tcpdump est un outil d'analyse réseau très répandu chez les amateurs de sécurité de l'information et de routage réseau. Tcpdump affiche les en-têtes de paquets d'une interface réseau en fonction...

Lire la suite

Les commandes top et htop La commande top La commande top permet de lister l'ensemble des processus et de ressources utilisées sur votre système linux, Unix ou BSD. [bash] top [/bash] Précisons la 3ème ligne : Options...

Lire la suite

  • Prev
  • Next

Le système Window X (ou X11)

Category : Le système X

Le système X (X Window System) ou x11 désigne :
– le serveur X : un serveur d’affichage qui fourni à d’autres machines, un affichage bitmap des applications s’exécutant sur le serveur.
– les clients X, qui sont composés
– de gestionnaires de fenêtres ( Window Manager soit wm ) qui affiche les boutons, titre de fenêtres etc..
– d’un environnement de bureau (Gnome, KDE, XFCE …) qui se greffe au système en tant que surcouche du gestionnaire de fenêtre.
L’environnement desktop se connecte au serveur X à travers un Display Manager (gdm pour Gnome,kdm pour KDE, xdm pour xfce).

Les clients X se connectent au serveur X et lui envoie des requêtes d’affichages (entrées de texte, déplacement de souris) sur un port logiciel en utilisant le protocole X au travers de la bibliothèque X (Xlib).


La communication Client/Serveur X se fait par des socket BSD (Berkeley Software Distribution).
Lorsque l’affichage est déporté sur le réseau, le protocole X Window utilise généralement TCP/IP. La station voulant profiter de l’affichage à distance ouvre un port (en général le port 6000), et le client X peut s’y connecter. Le protocole n’étant pas chiffré, il est exceptionnel d’ouvrir un serveur directement sur TCP, en général, la connexion se fait via openSSH qui peut transmettre le protocole X dans un tunnel chiffré.

Le serveur X peut être en partie sécurisé grâce à la commande xhost qui permet de restreindre l’accès au serveur X de certains hôtes sur le réseau et/ou à certains utilisateur.

Les clients X peuvent venir de station sans interface graphique, ce qui permet par exemple de configurer une série de serveur qui n’ont pas de carte graphique.

Les serveurs X ont une place à part dans l’arborescence de Linux, classiquement on retrouve les fichiers de configuration dans le repertoire /etc/X11 mais X est le seul système à posséder sa propre arborescence dans /usr : /usr/X11R6. Le contenu de /usr/X11R6 varie énormément d’une distribution Linux à une autre selon que la politique est d’intégrer X11 au reste du système ou à le laisser à part, cela n’est généralement pas un problème pour l’administrateur car l’information dont il a besoin se trouve dans /etc/X11 ainsi que dans ses sous répertoire.

Le fichier de configuration le plus important du système X est le fichier de configuration du serveur qui se trouve dans /etc/xorg.conf(xfree86.conf pour XFree86). Ce fichier reprend tout le détail de la configuration permettant au serveur d’utiliser le matériel (carte vidéo, écran, clavier, souris, etc) et les paramètres (font, modules optionels, etc). Le fichier xorg.conf est divisé en sections commençant par le mot clef Section et se finissant par EndSection, par exemple pour mon clavier :

Section "InputDevice"
Identifier      "Generic Keyboard"
Driver          "kbd"
Option          "CoreKeyboard"
Option          "XkbRules"      "xorg"
Option          "XkbModel"      "pc105"
Option          "XkbLayout"     "fr"
Option          "XkbVariant"    "latin9"
EndSection

Pour chaque chipset de carte graphique, le serveur X doit charger le module approprié qui permet de prendre en charge la carte graphique. Les modules sont généralement stockés dans /usr/lib/xorg/modules/drivers. Certains constructeurs fournissent des modules fermés pour leur carte graphique, ces modules posent de sérieux problèmes dans tout le système et leur utilisation dans une environnement de production doit être murement réfléchie.

Le client et le serveur X peuvent bien évidemment être installé sur des machines distantes. Le protocole X permet la communication entre client et serveur indépendamment des systèmes d’exploitation installés.

Un client X peut émuler un serveur X en fournissant des services d’affichage à d’autres clients X. Cette pratique est connue sous le nom de « X nesting ». Les client open source Xnest ou Xephyr propose cette fonctionnalité.

Pour utiliser un client X sur une machine distante, il vous suffit d’ouvrir un terminal et d’ouvrir une connexion sur une machine distante.
Ensuite,  (si vous n’utilisez pas SSH avec X tunneling activé) entrez

<tt>export DISPLAY=</tt><em>[machine_distante]</em><tt>:0</tt>

Les pratiques usuelles sont :

administrer une machine distante en mode graphique
Lancer un calcul intensif sur une machine distante et récupérer le résultats dans le client X
Tester une application sur plusieurs machines contrôlées par un seul serveur X

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Be Sociable, Share!

Soutenez le blog :)

Leave a Reply