Tutoriels Linux Debian

Gérer plusieurs clés SSH de manière simple et automatique Lorsqu'on développe on utilise parfois une paire de clés SSH public/privée pour s'authentifier auprès d'un serveur distant. On utilise un système de clé publique/ clé privée couplée à un agent...

Lire la suite

Héberger son site internet sur son serveur dédié... Avant d'entrer dans le vif de ce tuto, notons que pour des raisons pratiques, sur le serveur dédié : les sites seront installés sur /home/nomdusite/. chaque site contient un répertoire logs/...

Lire la suite

Compilation du noyau sous debian ( kernel ) La compilation du noyau Debian peut être une étape nécessaire dans l'exploitation du système. La gestion des pilotes de périphériques est géré différemment sous Linux que sur Windows. Les pilotes...

Lire la suite

TCPDump ou comment sniffer le trafic TCP sous Linux... Tcpdump est un outil d'analyse réseau très répandu chez les amateurs de sécurité de l'information et de routage réseau. Tcpdump affiche les en-têtes de paquets d'une interface réseau en fonction...

Lire la suite

Les commandes top et htop La commande top La commande top permet de lister l'ensemble des processus et de ressources utilisées sur votre système linux, Unix ou BSD. [bash] top [/bash] Précisons la 3ème ligne : Options...

Lire la suite

  • Prev
  • Next

LVM 2 (Logical Volume Management)

2

Category : Installation du système Debian, Les systèmes de fichiers Linux

LVM (Logical Volume Management)

LVM désigne le logical volume management qui est une technique de découpage des espaces disques. LVM désigne aussi le logiciel qui gère cet espace disque. Traditionnellement, lorsqu’on veut modifier la taille d’un système de fichiers (FS), on est limité par la taille de la partition sur laquelle le FS est monté.LVM permet une gestion plus souple des espaces de stockage en montant les systèmes de fichiers sur des volumes logiques. Un volume logique contient en réalité une ou plusieurs partitions qui sont elles identifiées comme des volumes physiques. Ainsi, les opérations de redimensionnement sont beaucoup moins risquées, contrairement au redimensionnement des partitions.
On peut gérer la quasi totalité des systèmes de fichiers en LVM sauf /boot car grub et lilo ne gèrent pas le LVM.

Quelques mots de vocabulaires sont essentiel pour bien comprendre ce concept de gestion de l’espace disque serveur

  • les volumes physiques PV (physical volume) : les disques durs, partitions de disques durs, volumes RAID ou unités logiques provenant d’un SAN
  • les groupes de volumes VG (volume group) : un ensemble de PV
  • les volumes logiques LV (logical volume) : un volume logique. Un volume logique est un espace de stockage où l’on peut mettre un système de fichiers. C’est donc ce qui remplace les partitions.
  • les extensions physiques ou PE sont les unités physiques de stockage LVM utilisées pour augmenter la taille d’un groupe de volumes.
  • les extensions logiques ou LE désignent les unités logiques de stockage LVM utilisées pour augmenter la taille d’un groupe de volumes VG .

Utiliser LVM

installer le paquet logicel lvm2

apt-get install lvm2

Aperçu des commandes

Toutes les commandes agissant sur les volumes physiques commencent par pv.
Toutes les commandes agissant sur les groupes de volumes commencent par vg.
Toutes les commandes agissant sur les volumes logiques commencent par lv.

commandes description
pvscan recherche les PV présents
lvmdiskscan recherche des périphériques de blocs contenant des PV (on pourra y ajouter des PV)
pvdisplay idem lvmdiskscan
pvcreate cree un PV
commandes description
vgcreate cree un VG en spécifiant 1 ou plusieurs PV. On peut indiquer la taille du PE.
vgchange Active/Désactive un VG ou tous les VG
vgdisplay Affiche la liste des VG et leurs caractéristiques. L’option -v permet de visualiser la liste des LV et des PV de chaque VG.
vgscan recherche les VG
vgs affiche les principales caractéristiques des VG
vgextend agrandit un VG, on lui ajoute un ou plusieurs PV.
vgreduce réduit un VG, en retirant un ou plusieurs PV.
vgremove supprime un VG.
commandes description
lvcreate crée un LV en spécifiant la taille en Mo (M) ou en LE
lvscan recherche les LV
lvs affiches les caractéristiques d’un LV
lvdisplay affiche les caractéristiques d’un LV
lvremove supprime un LV
lvextend agrandi un LV (il faut ensuite agrandir la taille du FS)
lvreduce Diminue la tailel d’un LV (il faut d’abord diminuer la taille du FS)

Lancer le manager de volume logique LVM

/etc/init.d/lvm start

On attribue ensuite un volume physique pour LVM, dans le cas présent, on va donner la partition /dev/sda2

pvcreate /dev/sda2

Créer un groupe de volume

vgcreate monvg /dev/sda2
#vgcreate VolumeGroupName PhysicalVolume [PhysicalVolume] ...

la commande vgdisplay affichera des informations sur les groupes de volumes.

On crée enfin un volume logique (VL). L’option -L indique la taille et -n e nom

lvcreate -n monvl -L 1g monvg

On va maintenant pouvoir formater ce volume logique dans le format qui nous interesse (ext3, xfs …)
Le volume logique que nous venons de créer est le périphérique de ce volume logique est /dev/monvg/monvl.

On crée un système de fichiers ext3 et on va monter notre VL sur le répertoire test

mkfs -t ext3 /dev/monvg/monvl
mkdir /test
mount /dev/mvg/monvl /test
df -h

Supprimer un volume logique

umount /monvl
lvremove /dev/monvg/monvl

Une fois le volume logique détruit, les données ne peuvent plus être récupérées.

Redimentionnement d’un volume logique

On imagine que l’on dispose d’une partition libre sda3. On crée le volume physique PV (Physical volume)

pvcreate /dev/sda3

On ajoute le volume sda3 au groupe de volume mvg.

vgextend monvg /dev/sda3

Augmenter la taille du système de fichier (FS)

Attention, le volume logique LV est une boite, le système de fichier FS est le contenu de la boite. Augmenter la taille du contenu sans augmenter la taille de la boîte peut poser des problèmes …
Pour ce faire, il faut :

  • démonter le système de fichier,
  • augmenter la taille du volume logique,
  • vérifier que tout est OK, puis augmenter la taille du système de fichier.
  • remonter le FS.

Ici, la taille finale du volume logique sera de 2 Go :

umount /test
e2fsck -f /dev/monvg/monvl
lvresize -L 2g /dev/monvg/monvl
resize2fs /dev/monvg/monvl
mount /dev/monvg/monvl /test

quelques remarques :
Si vous indiquez une taille de VL inférieure à la taille du FS, vous détruirez tout ou partie du FS.
On utilise ici resize2fs, spécifique aux FS de type ext2 et ext3.
Vous pouvez avoir un message d’erreur vous demandant de faire à nouveau une vérification de disque avec fsck ou e2fsck, vous pouvez ignorer cet avertissement avec l’option -f.

Diminuer la taille du système de fichier (FS)

voici la méthode :

  • Réduire la taille du système de fichiers plus que nécessaire
  • Réduire la taille du volume logique pour lui donner exactement la nouvelle taille souhaitée.
  • Agrandir le système de fichier pour qu’il occupe tout l’espace disponible.

On imagine que monvl2 est un volume logique du groupe monvg2

umount /home/monvl2

on vérifie le premier volume logiqueet on diminue la taille du FS monté sur monvl2 à 512 Mo

e2fsck -f /dev/monvg/monvl
resize2fs -p /dev/monvl2 /test2 512M

On indique explicitement la diminution du volume logique monvl2

lvresize -L -512M /dev/monvg2/monvl2
  WARNING: Reducing active logical volume to 512.00 MB
  THIS MAY DESTROY YOUR DATA (filesystem etc.)
Do you really want to reduce monvl2? [y/n]: y
  Reducing logical volume ca to 512.00 MB

Il faut maintenant indiquer au système de fichiers qu’il peut s’étendre automatiquement pour prendre tout l’espace disponible.

resize2fs /dev/monvg/monvl

On remonte le FS

mount /dev/monvg/movl /home/monvl

Les instantanés (snapshots)

Une des merveilleuses fonctionnalités apportées par LVM est l’instantané. L’administrateur peut créer un nouveau périphérique qui est une copie exacte d’un volume logique figé à un moment donné, dans un état consistant. Un volume logique d’instantané doit être assez grand pour contenir toutes les modifications qui peuvent apparaître sur le volume d’origine pendant la durée de vie de l’instantané.

On commence par créer un volume logique d’instantané du système de fichiers /dev/monvg/database de 580Mo vec la commande lvcreate et l’option -s

lvcreate -L580M -s -n dbbackup /dev/monvg/databases

On crée le répertoire /mnt/monvg/dbbackup pour monter le volume logique d’instantané /dev/monvg/dbbackup

mkdir /mnt/monvg/dbbackup
mount /dev/monvg/dbbackup /mnt/monvg/dbbackup

ici on démonte et on supprime le volume logique d’instantané

umount /mnt/monvg/dbbackup
lvremove /dev/monvg/dbbackup
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.3/10 (6 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
LVM 2 (Logical Volume Management), 9.3 out of 10 based on 6 ratings
Be Sociable, Share!

Soutenez le blog :)

2 Responses to “LVM 2 (Logical Volume Management)”

  1. 2
    rastaferraille Says:

    Merci ! Super clair et bien expliqué !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. 1
    JB Says:

    Bonjour,

    Juste merci de mettre à disposition tes connaissances sur debian, et je suis degouter de ne pas en avoir plus que la page 8, car tout ce qu’il y a sur ton site est bien expliqué.

    Merci à toi

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply